Le pépin ou la pomme ?

C’est un peu comme tenter de savoir s’il faut entamer une histoire par la poule ou par l’œuf. Clément, notre étudiant confiné, commence sérieusement à se poser des questions. Il ne lui arrive que des pépins, tout pour sa pomme, et il aimerait bien en comprendre la raison.

Pour votre auteur préféré (si, si ! 😊), cette histoire s’est imposée d’elle-même et continue de faire des ricochets, à intervalles réguliers. Pas une distraction, non – car il faut l’écrire, tout de même – mais une forme de récréation en marge du travail de fond que représente l’écriture du deuxième tome d’Hélium.

La nouvelle Le pépin sera-t-elle la dernière partie des aventures de notre étudiant confiné à Boulogne-Billancourt ? Allez savoir…

Vous comprendrez mieux Le Pépin si vous avez lu les épisodes précédents – Confinement (c’est par ici), Le Miroir (c’est par-là) et La Pomme (elle repassera par-là).

Le Pépin

par Eric MAHIAS

Clément est allé ouvrir la fenêtre. Il fait encore frais ce matin, 3 avril 2021. Quatre degrés au thermomètre fluorescent surplombant la pharmacie, au pied de son immeuble.

Il se retourne, les bras croisés, le dos au jour. L’ombre qui se projette sur le parquet lui donne la conscience de son existence. C’est bien lui. Il pourrait en douter tant il a failli se perdre au milieu des péripéties qui agitent ses jours.

Non, l’automne n’est pas la saison des feuilles mortes !

Non, l’automne n’est pas la saison des feuilles mortes ! Les orages assombrissent le ciel, les pluies s’annoncent enfin. Elles ont déjà rempli le bassin qui récolte l’eau de pluie. Il était temps, jamais il n’avait été aussi bas. L’herbe est aussi sèche chez vous ?   Tout ça semble augurer l’arrivée imminente de l’automne.

Lire la suite »

Nouvelles d’un enfermé

Nouvelles d’un enfermé Rassurez-vous, non, je ne suis pas enfermé. J’ai même, comme nous tous, commencé doucement à reprendre goût aux sorties, au cinéma, aux concerts. À vrai dire, j’aurais aussi pu intituler cette newsletter « Tout pour ma pomme ». Bon, je sais… On n’est pas plus avancé. Les plus assidus d’entre vous (si, si, il

Lire la suite »

Où t’as mis la valise ?

Où t’as mis la valise ? En cette presque veille de vacances, notre pensée va plutôt vers la valise dans laquelle il ne faut rien oublier. Chacun sa méthode, la structurée (avec une checklist évolutive et adaptée au lieu de villégiature), l’aventureuse (on y met pêle-mêle ce qui nous tombe sous la main), la pleine

Lire la suite »

Le pépin ou la pomme ?

TweetezPartagezPartagezEnregistrerLe pépin ou la pomme ? C’est un peu comme tenter de savoir s’il faut entamer une histoire par la poule ou par l’œuf. Clément, notre étudiant confiné, commence sérieusement à se poser des questions. Il ne lui arrive que des pépins, tout pour sa pomme, et il aimerait bien en comprendre la raison. Pour votre

Lire la suite »

Comme un air de déjà-vu.

Comme un air de déjà-vu. L’impression de « déjà-vu » vous connaissez ? Le sentiment d’avoir déjà vécu cette situation, d’être passé par ce lieu, d’avoir croisé cette personne. Et puis, non, on a beau chercher, on n’en retrouve nulle part trace dans notre mémoire. Embarqué dans l’écriture du tome 2 d’Hélium (je sais, vous n’avez même pas

Lire la suite »

Le confinement en toute liberté.

Le confinement en toute liberté. Depuis bientôt 13 mois, nous allons de confinement en couvre-feu, avec, pour certains, un petit détour par les vaccinodromes. La seringue est devenue un objet convoité, une aspiration lointaine et parfois inaccessible. Au milieu des gradins vides, elle remplace le ballon de foot. Aux arbitres se substituent les pompiers et

Lire la suite »

Vous reprendrez bien un peu d’arsenic !

Vous reprendrez bien un peu d’arsenic ! Après avoir lu ma dernière nouvelle « Spectacle », certains de mes amis m’ont dit qu’ils ne payaient plus par carte bleue sans une petite appréhension ! C’est comme ça que naissent les rumeurs, on va revenir au troc, vous allez voir. Didier, lui, – un autre de mes amis – a

Lire la suite »

Tous au théâtre !

Tous au théâtre ! J’ai eu une soudaine envie d’aller au théâtre, de caler mes épaules contre celles de mes voisins, mes genoux bien à l’étroit dans une rangée prévue pour les lilliputiens. Le velours rouge me manque, et celui des cinémas aussi. Comme toutes les salles de spectacle sont fermées jusqu’à… je me suis dit

Lire la suite »
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleures expérience utilisateur.

Avez-vous pensé à vous inscrire ?